Estim Formation : Centre de formation professionnelle

La prévention contre le harcèlement au travail : rôle de l’employeur

L’employeur doit faire preuve de vigilance et se placer d’emblée dans le champ de la prévention. 

Le dirigeant devra agir « en bon père de famille » et veiller sur ses employés, anticiper tout comportement déviant, tout management toxique et toute attitude déplacée. Il peut tout imaginer et tout inventer pourvu qu’il œuvre dans le domaine de la prévention. Il doit aussi veiller à dispenser aux salariés et aux managers une formation de prévention au harcèlement moral et sexuel en entreprise.

Les actions de prévention à mettre en place par l’employeur

  • Sensibiliser, initier, informer l’ensemble de ses collaborateurs aux risques engendrés par le harcèlement 
  • Afficher les sources de droit : les articles du Code pénal et du Code du travail consacrés
  • Expliquer aux salariés leurs droits et devoirs, leur propre responsabilité face au harcèlement
  • Il doit former ses responsables, chefs d’équipe, managers, directeurs, tous les encadrants d’équipe sur la réglementation en matière de harcèlement. Le harceleur étant le plus souvent un supérieur hiérarchique, il appartient au dirigeant de prévenir d’éventuelles dérives.
  • Il doit être à l’écoute pour anticiper et observer pour agir : en effet, il doit être à l’affût des changements de comportement de ses salariés. Le harcèlement ne doit pas passer inaperçu. Il faut être attentif à certains signaux :
  • les absences répétées,
  • les arrêts maladie fréquents, 
  • la baisse anormale de productivité, 
  • les démissions à répétition 

Tous ces signaux sont susceptibles de cacher un mal-être, un problème relationnel, un management toxique, une souffrance morale.  Ce sont des signaux d’alerte.

Le dirigeant doit gérer et organiser le travail dans son entreprise et limiter voire anticiper les situations qui engendrent du stress :

  • les surcharges de travail, 
  • la promiscuité, 
  • les situations anxiogènes, 
  • les tensions et pressions 
  • les mauvaises conditions de travail…
  • Il doit rester ouvert et à l’écoute de toute revendication : beaucoup de salariés préfèrent ne rien dire de peur des représailles, perte de leur emploi, perte de considération, perte de leurs avantages, dégradation de leurs conditions de travail.
  • L’employeur doit prendre au sérieux toute confidence au sujet de souffrance au travail. Il ne doit être ni dans la politique de l’autruche ni dans le déni. Il ne doit pas minimiser les faits mais mener une enquête afin d’être sûr de la véracité des faits. 
  • Le décideur  peut mettre en place une campagne d’affichage, organiser une communication sous forme de pièce de théâtre sur le thème du harcèlement pour sensibiliser. 
  • Il pourrait remettre aux salariés en même temps que la fiche de paie,  l’extrait de son règlement intérieur qui traite du harcèlement afin de rappeler les interdictions à tous.

En bref, l’employeur peut faire preuve de créativité en matière de prévention, l’essentiel est que chacun puisse être conscient de ses actes. 

Devis gratuit

Un projet de
formation ?

Demander un devis

Rappelez moi

Laissez votre numero, un conseiller vous rappelle pour répondre à vos questions sur la formation.

Formation professionnelle sur mesure
01.60.37.84.19
Demande de devis
Nous contacter